Vers le contenu

Home Informations clientèle Actualités Votre smartphone : bénédiction ou malédiction ?

Retour à l'aperçu

22-03-18 Votre smartphone : bénédiction ou malédiction ?

Veillez à une utilisation saine grâce à ces conseils et testez-vous

Les Belges éprouvent des difficultés à se passer de leur smartphone. En moyenne, ils consultent leur téléphone toutes les 33 secondes, soit 2600 fois par jour. Ils doivent toutefois aussi travailler. Le smartphone est une malédiction pour un nombre croissant d’indépendants. Comment en refaire une bénédiction ?

Faisons un test. Lisez cet article et répondez ensuite à une question. Vous aurez directement votre score. La seule règle ? Interdiction de déjà faire défiler la fin du texte. Commencez par lire... C’est parti !

Comment cela se fait-il que vous contrôliez votre smartphone de façon compulsive, que vous ouvriez la même application et consultiez vos mails ? Partout, même à table, devant la télé, en réunion, dans la voiture ?

Votre smartphone est une machine à sous

Vous n’êtes pas le problème, ce sont toutes les applications sur votre appareil. Ces logiciels sont conçus comme des machines à sous pour casino, comme l’affirme Tristan Harris, ancien expert en éthique chez Google et philosophe du produit. Faire défiler votre écran s’apparente à tirer le levier d’un bandit manchot. Grâce aux nombreux likes, commentaires et récompenses, vous êtes gagnant(e) presque à tous les coups. Pas étonnant que votre smartphone vous interrompe de plus en plus au travail.

En même temps, votre smartphone représente toutefois une bénédiction. Vous aidez aisément des clients à travers le monde. Vous vérifiez rapidement si les factures sont payées. Vous communiquez avec des clients. Vous numérisez des souches de restaurant. Vous cherchez davantage d’informations sur Google. Vous trouvez votre route. Vous appelez, êtes joignable et bien plus encore.

Sans vous priver de ses avantages, comment veiller à être moins accro à votre smartphone ? Comment devenir maître de votre appareil ?

Ne vous détrompez pas : autant commencer dès aujourd’hui. L’avenir ne vous facilitera en effet pas la tâche. Il y a 6 mois, la start-up Dopamine Lab, située dans la Silicon Valley, a engrangé 1 million de dollars. Les jeunes développeurs sont disposés à aider tout développeur d’application à rendre celle-ci encore plus addictive, tout comme Google et Facebook le font déjà à l’heure actuelle.

Comment les indépendants maîtrisent-ils l’utilisation de leur smartphone ?

58 % des indépendants flamands travaillent jusqu’à 3 heures par jour sur leur smartphone selon le « Digimeter » d’imec. 15 % tapotent, appellent et font défiler leur écran plus de 3 heures par jour pour le travail. En tant qu’indépendant, vous ne pouvez pas vous permettre une cure de désintoxication numérique complète. Cependant, vous pouvez apprendre à utiliser votre appareil de façon plus réfléchie. Selon le centre de recherche louvaniste imec, 6 Flamands sur 10 s’imposent déjà des règles pour garder l’utilisation de leur smartphone sous contrôle :

  • 44 % rangent leur smartphone pendant entretiens, réunions et cours.
  • 24 % désactivent les notifications.
  • 21 % laissent leur appareil en dehors de leur chambre à coucher.
  • 20 % rangent leur téléphone quand ils sont au volant.
  • 17 % n’utilisent plus leur smartphone avant d’aller dormir.
  • 11 % éteignent plus souvent leur appareil.
  • 2 % utilisent de temps à autre un GSM ordinaire au lieu d’un smartphone.
  • 1 % surveillent le temps passé sur le smartphone.

Source : Digimeter 2017 - Utilisation du smartphone chez les indépendants flamands, imec

6 conseils pour réduire votre utilisation

1er conseil. Travailler par blocs

Le premier conseil concerne la gestion du temps. Planifiez les grands blocs de votre journée à l’avance et ne vous laissez pas distraire durant leur exécution. Éteignez votre smartphone ou mettez-le en mode avion lors de la réalisation d’une tâche. Vous avez fini ? Consultez alors tranquillement votre smartphone.

Attention, selon certains ex-accros, vous aurez besoin d’un temps d’adaptation au silence dans votre tête. Vous avez tellement l’habitude d’être distrait(e)...

2e conseil. Supprimez votre page Facebook

Décidez en toute conscience des réseaux sociaux sur lesquels vous êtes actif/ve. Pesez à cette fin l’investissement en temps et en argent par rapport à ce que cette présence vous rapporte. Une page Facebook aide-t-elle votre entreprise ? Ou pas, comme le raconte cet article : Facebook fonctionne-t-il pour votre secteur ? Devez-vous créer une page professionnelle distincte ? Ou pouvez-vous vous débrouiller depuis votre page Facebook personnelle ? Twitter est-il seulement une source de distraction supplémentaire ou bien de visibilité pour votre entreprise ? Les clients achètent-ils vos produits parce qu’ils connaissent vos créations via Instagram ou Pinterest ?
Une autre astuce consiste à ne pas télécharger l’application du réseau social sur votre smartphone. Ou de ne pas la placer sur votre premier écran. Vous éloignez ainsi les éléments susceptibles d’attirer votre attention.

3e conseil. Ne téléchargez que les bonnes applications

Choisissez avant tout des outils qui vous aident à entreprendre, comme ceux de cet article : Sélectionnés pour vous : 26 logiciels et applications pour travailler plus fluidement et efficacement en tant qu’indépendant . Ceux-ci peuvent bien sûr se révéler utiles : vous économisez du temps avec une bonne application bancaire, vous vous y retrouvez plus rapidement avec une bonne application CRM, vous notez aisément vos pensées dans un carnet numérique, vous triez votre boîte mail automatiquement...
Parcourez vos applications et débarrassez-vous sans scrupules des plus dérangeantes. Ne conservez que celles que vous utilisez vraiment et qui vous font véritablement gagner du temps.

4er conseil. Désactivez les notifications

Vous pouvez souvent régler vous-mêmes sonneries, messages et pop-up dérangeants. Vous pouvez désactiver ces notifications via les réglages. Si vous souhaitez faire une exception pour une application, modifiez alors les paramètres dans l’application même.
Une autre solution ? Mettre votre écran en noir et blanc de sorte que les notifications rouges et bleues ressortent moins. Le rouge vif attire l’attention. Mais le gris ? Sur iPhone, allez dans Réglages > Général > Accessibilité > Adapter l’affichage > Filtres de couleur > Nuances de gris.
L’option noir et blanc n’existe pas sur les téléphones Android. Vous pouvez toutefois opter pour des thèmes plus foncés.

5er conseil. La boîte vocale vous donne du temps pour vous

Vous gérez également vous-même vos disponibilités. De nombreux indépendants se donnent ici à fond. Ils veulent être à la disposition des clients en soirée aussi, répondre aux mails le week-end ou tard le soir, ils laissent alors le repas refroidir et leur famille attendre.

Ce n’est pas nécessaire. Osez éteindre complètement votre appareil. Rangez-le et ne l’emportez certainement pas dans votre chambre. Réceptionnez les appels sur une boîte vocale professionnelle. Programmez une réponse automatique dans laquelle vous mentionnez vos disponibilités. Vous pouvez aussi la programmer durant les heures de travail. Certains indépendants communiquent des heures de consultation. Ils ne sont alors joignables que dans cette fenêtre. Une idée faisable pour vous ?

6er conseil. Délaissez votre smartphone

Vous pouvez aussi littéralement vous en séparer. Il existe de plus en plus de solutions de rechange aux smartphones omnipotents : les dumb phones. Ce sont des GSM avec peu de fonctionnalités : un vieil appareil, le Nokia 3310 rétro et le Light Phone. Ce dernier est un appareil design développé pour être utilisé le moins possible. Les fonctionnalités se limitent aux appels, SMS et réveils.

Quoi que vous décidiez, communiquez vos disponibilités aux clients. Mettez-vous d’accord avec vos collaborateurs, vos partenaires et votre famille. Vous pourrez ainsi entamer sans souci votre désintoxication numérique.

Testez-vous

Réalisez ce simple test maintenant que vous avez lu cet article.

La question : Avez-vous lu cet article sans avoir une seule fois contrôlé votre smartphone ? Ou sans avoir répondu à un mail entrant, un message, une publication Facebook ou toute autre notification ?

             o Oui

             o Non

Votre score :

Oui : Vous êtes capable d’exécuter une activité sans vous laisser déranger. Continuez de vous améliorer grâce aux conseils de cet article.
Non : Utilisez les conseils de cet article pour mieux pouvoir vous passer de votre smartphone. Vous pourrez ainsi vous concentrer davantage sur votre travail.

Mesurez l’utilisation de votre smartphone avec l’application « Mobile DNA » (uniquement pour Android) développée par imec. Grâce au « Digimeter » d’imec, vous obtiendrez votre profile d’ADN mobile.

Nous vous renvoyons également au dossier « Smartphoneverslaafd » du magazine Charlie, une de nos sources pour cet article.
 

Statut social
Vos droits et obligations
Modifications statut social
Assurances
Pension
Pension légale
Calculer la pension
Prendre sa pension
Pension complémentaire libre pour indépendant (PCLI)
Entreprise
Votre site web
Modifications entreprise
Aides financières
Frais déductibles
Entrepreneur remplaçant
Dirigeant d'entreprise
1er collaborateur
Embaucher
Rémunérer
Informations clientèle
Documents
Publications
Tarifs
Actualités
FAQ
Sessions d’information
Outils
Demande d’attestations
Calculs
€-conomètre